L’école de la passion créative

image en-tête blog

Semaine de la Femme Créative : découvrez Designeuses.fr, le site cofondé par Iryna Kogutyak (e-artsup promo 2018)

e-artsup_lancement_semaine_femme_creative_evenements_campus_national_ecole_professionelle_etudiantes_creation_design_mars_2018_01.jpg
Créé en 2015, le site Designeuses.fr propose régulièrement à ses visiteurs de découvrir l’histoire et le parcours de femmes ayant fait le choix de travailler dans le monde du design. Derrière cette initiative pensée pour donner la parole à des designeuses souvent moins médiatisées que leurs homologues masculins se trouvent Geoffrey Dorne, fondateur de l’agence Design & Human et Iryna Kogutyak (e-artsup promo 2018), étudiante en 5e année de la filière Design Interactif. Lors de la première édition de la Semaine de la Femme Créative d’e-artsup, cette dernière organisera une rencontre avec une invitée surprise, le vendredi 9 mars à midi sur le campus parisien de l’école. En attendant cet événement spécial, e-artsup vous propose d’en savoir plus sur Designeuses.fr en compagnie de sa cofondatrice.

designeuses-fr_histoire_parcours_femmes_monde_design_Geoffrey_Dorne_Iryna_Kogutyak_eartsup_promo_2018_etudiante_Semaine_Femme_Créative_mars_2018_entretien_01.jpg

Geoffrey Dorne et Iryna Kogutyak

Quand a débuté le projet ?
Iryna Kogutyak : Tout a commencé à la fin de ma 2e année à e-artsup, lorsque j’ai effectué un stage au sein de l’agence Design & Human de Geoffrey Dorne. Ce dernier pensait déjà depuis un petit moment à réaliser un site de ce genre, mais n’avait jamais eu encore la possibilité de le faire étant seul sur ses projets. J’ai donc pris le temps de travailler dessus. J’ai ainsi pu façonner l’identité graphique de designeuses.fr et, avec Geoffrey, nous avons réfléchi à la conception du site. Depuis, nous collaborons ensemble afin de trouver les femmes à interviewer, les prendre en photo – ce que je fais la plupart du temps – et retranscrire les entretiens. C’est un projet à très long terme qui se construit petit à petit et qui, par la suite, pourra éventuellement donner naissance à un livre, qui sait ?

Quel est son objectif ?
Geoffrey et moi sommes partis d’un même constat : le travail des femmes designers n’est pas assez représenté, en France comme dans le monde. Il n’y a qu’à voir les grands noms du design revenant dans les médias, voire dans les cours donnés aux étudiants en école d’art : ce sont bien souvent des noms d’hommes, très peu de femmes. Cette différence de traitement est d’autant plus dommageable que le design regorge de talents féminins ! Ces designeuses abattent un travail très intéressant, proposent des démarches de réflexion pertinentes, explorent de nombreux domaines… Avec designeuses.fr, nous souhaitons simplement donner plus de visibilité à ces femmes qui contribuent à la richesse du design contemporain et sont aussi talentueuses que les designers.

designeuses-fr_histoire_parcours_femmes_monde_design_Geoffrey_Dorne_Iryna_Kogutyak_eartsup_promo_2018_etudiante_Semaine_Femme_Créative_mars_2018_entretien_02.jpgQu’est-ce qui t’avait poussée à faire un stage chez Design & Human ? Etait-ce l’approche sociale et éthique du travail d’un designer que porte Geoffrey Dorne ?
À cette période, je faisais partie de l’Association des Etudiants Ukrainiens en France (AEUF) alors que, parallèlement, la révolution ukrainienne commençait. À côté de cela, je prenais également part à plusieurs organisations humanitaires ou pour la défense de la cause animale. Je me retrouvais ainsi impliquée dans de nombreuses manifestations. Logiquement, en tant que designeuse, je me suis donc rapidement identifiée à l’approche de Geoffrey, assez unique dans le monde du design. Pour lui, le design peut servir à défendre des causes, pas à simplement gagner de l’argent. C’est une vision qui me parlais à l’époque et me parle toujours aujourd’hui.

Tu vas animer une rencontre spéciale ce vendredi 9 mars à e-artsup Paris dans le cadre de la première Semaine de la Femme Créative organisée par l’école. Que penses-tu de cette semaine ?
Je trouve ça vraiment bien. D’ailleurs, toutes les écoles devraient proposer ce genre d’événement, même si cela peut se faire de façon maladroite au début. Il faut encourager les initiatives de ce type : la Journée internationale des femmes devrait permettre de montrer au plus grand nombre les femmes créatives, ambitieuses, celles qui réussissent et peuvent servir d’exemple, pas seulement de rappeler la situation horrible que vivent les femmes battues ou victimes de violence. On doit pouvoir faire les deux : continuer à mener des combats et donner de l’espoir à travers des figures positives. Il s’agit aussi de donner de la motivation, une impulsion. D’ailleurs, si la rencontre du 9 mars se déroule à midi, c’est fait dans ce sens, pour donner l’occasion aux étudiants internes et externes de découvrir designeuses.fr et d’échanger avec la professionnelle qui sera invitée.

Envie d’assister à l’événement du vendredi 9 mars ? Inscription gratuite (mais obligatoire) par mail via Matthieu Cousquer, responsable communication d’e-artsup à matthieu.cousquer@e-artsup.net

designeuses-fr_histoire_parcours_femmes_monde_design_Geoffrey_Dorne_Iryna_Kogutyak_eartsup_promo_2018_etudiante_Semaine_Femme_Créative_mars_2018_entretien_04.jpgdesigneuses-fr_histoire_parcours_femmes_monde_design_Geoffrey_Dorne_Iryna_Kogutyak_eartsup_promo_2018_etudiante_Semaine_Femme_Créative_mars_2018_entretien_03.jpg