L’école de la passion créative

image en-tête blog

e-artplus S1E6 : J’irais jouer chez vous

Le Game Design sur un plateau !
eartplus.jpgLe Game Design est une matière fondamentale dans la pédagogie d’e-artsup. Jonas Kaloustian, professeur d’e-artsup Paris, propose ainsi aux étudiants de 1re année de réaliser un jeu de société (ou « jeu de plateau ») dès le premier semestre dans le cadre de ce cours.

eartplus_s1e6_01.jpg

Ils apprennent à construire un univers, à penser une narration, à formaliser des règles et un gameplay. Ensuite vient la phase de réalisation du jeu puis le test grandeur nature. Le jeudi 16 janvier, les jeux réalisés étaient présentés et essayés lors d’une soirée portes ouvertes durant laquelle les étudiants, leurs parents, leurs amis et quelques curieux se sont retrouvés.

eartplus_s1e6_08.jpgInterview de Jonas Kaloustian, Professeur de Game Design à e-artsup Paris.
Depuis combien de temps ces Soirées Game existent ?
C’est la quatrième année que je réalise ces soirées de présentation des jeux réalisés par les élèves de 1re année. La première a eu lieu en janvier 2011 à e-artsup Paris ainsi qu’à e-artsup Nantes où j’étais également professeur.

De combien de temps disposent les étudiants pour réaliser le jeu de A à Z ?
Le travail demandé est étalé sur un semestre entier. Le temps de valider leur projet, on peut considérer qu’ils ont trois mois de travail pour le réaliser.
eartplus_s1e6_04.jpgeartplus_s1e6_03.jpg
De combien d’étudiants sont composés chaque groupe ?
Les étudiants travaillent en binôme sur ce sujet. Le fait d’avoir un dialogue entre deux élèves les force à proposer des compromis de gameplay. Cela aide aussi énormément pour prototyper et tester le jeu. Par la suite, ils seront amenés à travailler seuls sur des propositions de projet, mais pour un premier sujet, le travail en groupe leur apporte beaucoup.

La plupart des jeux créés sont-ils avant tout des jeux de plateau du style « jeu de rôle » ou d’autres styles ont également été représentés ?
Cette année, le sujet était précis. Les élèves devaient réaliser un jeu de plateau inspiré de « L’Art de la Guerre » de Sun Tzu, et qui se déroulait dans la Chine Antique. Un certain nombre de contraintes supplémentaires étaient posées : tout le jeu devait se dérouler sur la table (pas d’activité physique de type gage par exemple), il ne s’agissait ni de jeux d’habileté, ni de quizz, ni de jeux d’ambiance, ni de jeux d’argent ou d’alcool. Car oui, chaque année, j’ai ces propositions. L’idée était de faire travailler les élèves sur un gameplay tactique en utilisant le savoir-faire acquis au cours du semestre.

eartplus_s1e6_05.jpgeartplus_s1e6_02.jpgCertains jeux de cette édition vous ont-ils surpris ?
J’ai accompagné ces projets tout au long de leur réalisation, je ne peux donc pas vraiment dire avoir été surpris par le résultat final. Néanmoins, si je devais attribuer une « mention spéciale » à un projet, ce serait « Les Oiseaux Volent » de Lucie Chauffour et To-Anh Eustachon. Le projet était porté par une idée intéressante, celle d’avoir un plateau en trois dimensions, inspiré de La Bataille Navale : le jeu était basé sur des mécanismes d’information incomplète, du bluff et ça a donné un beau résultat.

Est-ce que certains jeux issus d’e-artsup ont été commercialisés par la suite ?
Non, il s’agit pour la plupart d’exercices de 1re année. Il faudrait encore pas mal de travail pour les rendre assez aboutis. Je sais par contre que certains des élèves des années supérieures ont des projets en cours. Certains travaillent d’ailleurs chez des éditeurs.

eartplus_s1e6_06.jpgeartplus_s1e6_07.jpg