L’école de la passion créative

image en-tête blog

e-artplus S1E8 : Une BD au poil !

Les étudiants d’e-artsup sont tout sauf barbants !

eartplus.jpg
De nombreux étudiants de l’école se lancent dans des projets pendant leur temps libre. C’est le cas de Marc Brouillon (e-artsup promo 2015) qui, en parallèle à l’animation d’e-artplus, vient de sortir son tout premier livre intitulé « Black Beards » (Editions Sombrebizarre Productions), un recueil d’illustrations de 40 pages traitant de la mythologie viking et des « divinités nordiques de tous poils ». Cela valait bien une interview !

eartplus8_01.jpgComment « Black Beards » est né ?
Il est né d’une envie, celle de passer d’une idée à un véritable livre. Au-delà du savoir et de la technique qu’e-artsup m’a procurés, l’école m’a fait comprendre que si on veut quelque chose on doit s’en donner les moyens et aller jusqu’au bout : les auteurs qui sortent des livres ne sont pas forcément les meilleurs mais les plus tenaces ! Ce livre, je voulais le tenir dans mes mains, que des gens l’ouvrent et le lisent !

Pourquoi travailler sur la mythologie viking ?
C’est amusant car c’est vraiment lié à e-artsup ! En 2e année, nous avons eu des cours sur les différentes cultures et civilisations lors desquels nous avons étudié un certain nombre de coutumes et religions. La mythologie viking en faisait partie et, au-delà de l’influence qu’elle a eue sur l’heroic fantasy, j’ai découvert que c’était vraiment une religion atypique. Puis j’ai regardé la série « Vikings » sur History Channel et j’ai pris conscience qu’il y avait finalement peu de films, séries, bandes dessinées ou livres qui parlaient vraiment des vikings. J’avais envie de créer autour de cet univers, pas juste d’y emprunter quelques éléments.

eartplus8_02.jpgPourquoi as-tu décidé de l’appeler « Black Beards », « Barbes Noires » en anglais ?
C’est lié aux contraintes techniques imposées par mon éditeur. Le livre aurait couté trop cher à produire en couleur, donc j’étais limité au noir, au blanc et à une seule nuance de gris. Au final, j’aime beaucoup le rendu, cette contrainte m’a orienté vers un style très brut, primitif, basé sur des masses d’aplats puissants. Pour le « beards », c’est tout simplement parce que je n’ai dessiné que des barbus dans ce livre. Je trouve d’ailleurs que la pilosité permet de transmettre beaucoup d’informations : chaque personnage à une forme de barbe bien à lui, qui montre son caractère, ses sentiments, ses motivations.

Justement, comment as-tu trouvé un éditeur ?
Lorsque j’ai créé mon blog BD « Le Petit Metalleux Illustré » en mars 2010, j’ai contacté le dessinateur SLO. À l’époque, je voulais juste qu’il me conseille, qu’il me fasse un peu de pub. Il n’avait pas trouvé d’éditeur pour sortir le premier tome de sa BD « MetalManiax » alors il a décidé de créer sa propre maison d’édition indépendante : Sombrebizarre Productions. Avec les années, on a gardé contact, la communauté de mon blog a explosé et, lorsque j’ai eu envie de me lancer dans le projet « Black Beards », j’ai directement été le voir.

eartplus8_03.jpgQuels sont les premiers retours ?
Nous avons lancé les ventes le 14 février : en 10 jours, nous avons eu plus de 60 commandes et les 33 premières qui étaient dédicacées sont parties en une journée ! Je ne pensais pas que les fans de mon blog accrocheraient au thème du livre mais ils ont répondu présents. Ça fait plaisir d’être soutenu par une communauté comme ça.
Pour ce qui est des retours, j’étais au Cernunnos Pagan Festival qui se déroulait ce week-end à la Machine du Moulin Rouge à Paris. C’était un événement autour des cultures nordique, celtique et païenne. Sombrebizarre Productions avait un stand sur place et j’ai fait des dédicaces toute la journée : les gens étaient vraiment très sympathiques ! J’ai discuté avec des personnes qui connaissaient vraiment bien la culture nordique et eu droit à quelques corrections et critiques toujours constructives. Un plaisir donc. J’ai également reçu énormément de compliments de la part de ma promotion : j’espère que ça va les motiver à se lancer eux aussi !

eartplus8_04.jpg