L’école de la passion créative

image en-tête blog

Festival Zoo Machines 2014 : Joris Mazelle (e-artsup promo 2017) et Nicolas Dubois (promo 2016) ont voulu transformer le jeu vidéo !

Anciennement nommé « ArtGame weekend », le festival Zoo Machines organisait sa 5e édition les 7, 8 et 9 novembre à l’Imaginarium de Tourcoing. Cette manifestation permettait aux professionnels et aux amateurs de joindre leur force pour imaginer autrement le jeu vidéo et concevoir en 48 h un prototype original pour ne pas dire expérimental. Un défi qui a séduit deux étudiants d’e-artsup Lille, Joris Mazelle (promo 2017) et Nicolas Dubois (promo 2016). Le premier s’est fait remarquer en participant en tant que graphic designer à la réalisation de The Infinite Viking, un jeu vidéo unique en son genre qui chamboule les habitudes des joueurs.

e-artsup-lille_etudiants_infinite-viking_jeu_video_zoo-machines_festival_02.jpgUn évènement pour décloisonner le jeu vidéo
« Je voulais déjà participer au Zoo Machines en 2013 mais je n’avais pas pu me libérer. J’avais pas mal de regrets et j’ai donc attendu avec impatience durant un an pour pouvoir en être ! » Joris Mazelle est aux anges. Passionné de jeu vidéo, cet étudiant d’e-artsup Lille a enfin pu s’essayer à la réalisation d’un jeu avec des professionnels. « Ce qui m’attirait, c’était de pouvoir rencontrer des acteurs du milieu du jeu vidéo et passer 48 h avec eux, à quasiment pas dormir et à m’éclater en créant quelque chose sortant des sentiers battus du jeu vidéo classique », affirme-t-il. De l’avis de Marc Lavigne, délégué général de l’association Game IN qui organise Zoo Machines, ce festival est d’ailleurs une belle opportunité pour ceux qui souhaitent « décloisonner » le jeu vidéo : « Notre idée, c’était d’avoir un évènement pour réunir les étudiants et les professionnels du secteur ou d’ailleurs, comme des personnes venant des arts. Zoo Machines est donc d’abord un lieu de rencontres pour partager et produire des expériences de jeu inédites pouvant être artistiques et technologiques. On peut appeler ça des jeux expérimentaux, des jeux innovants ou des jeux qui questionnent le medium même… bref, des jeux qui, au départ, n’existent pas. C’est ce qu’on tente de faire en réunissant physiquement des profils différents afin qu’ils puissent collaborer, échanger et nourrir leurs compétences respectives. »


« The Infinite Viking est un jeu vraiment bluffant »
Réunissant des participants venus des quatre coins de la France mais aussi de d’Angleterre, de Belgique, du Danemark, des Pays-Bas et de Suisse, cette 5e édition du festival avait pour thème « l’inconnu » et « la surprise ». De quoi titiller l’imagination des créateurs présents car, lors de Zoo Machines, ce sont les idées qui priment. « Le principe est simple : chacun peut pitcher son idée de jeu, précise Marc Lavigne. Une fois que tous les pitchs ont été faits, les douze idées les plus plébiscitées par les participants sont retenues. Ensuite, les équipes se constituent naturellement, selon l’intérêt des membres pour telle ou telle idée. » En ce qui concerne Joris, il a tout de suite été séduit par le concept de départ de ce qui allait devenir The Infinite Viking 48 h plus tard : prendre le contre-pied de la réalité augmentée. « The Infinite Viking est un jeu vraiment bluffant, estime Marc Lavigne. Au premier coup d’œil, on pourrait se dire qu’il s’agit d’une sorte de mix entre un jeu de plateau et un jeu vidéo, mais c’est plus que ça. Derrière, il y a une vraie réflexion autour de l’installation. » En gros, ce jeu est joué par deux personnes en même temps : la première utilisant une manette ou un clavier, l’autre un plateau et des figurines en papier. Ainsi, le personnage et les ennemis qui apparaissent à l’écran du premier joueur ne sont pas contrôlés par l’ordinateur mais par la deuxième personne. « Les deux utilisateurs doivent donc interagir ensemble pour avancer, le deuxième joueur n’étant que le prolongement du premier – ce qui est d’ailleurs troublant car cela va à l’encontre des mécaniques de jeu habituelles où il n’y a pas d’intermédiaire entre le joueur et le jeu, note le responsable de Game IN. L’autre particularité de ce gameplay fait aussi qu’un temps de latence est instauré alors que la tendance actuelle veut que ce temps soit toujours plus réduit. »




E-artsup à l’origine du jeu vidéo de demain ?
Autant dire que le défi était de taille pour Joris, graphic designer pour ce projet. « Nous étions trois graphistes – dont un qui ne s’occupait que de la partie jeu vidéo – et trois programmeurs à travailler sur le projet, précise l’étudiant. J’ai créé et dessiné en partie les petits personnages du jeu de plateau puis je les ai construits. Cela représentant énormément de travail à faire ! On se disait qu’on n’allait peut-être pas y arriver mais, finalement on a tenu bon. La meilleure des récompenses, ça a été de voir les gens y jouer et s’éclater. C’est ce qu’on espérait et ça a marché ! » Toujours en contact avec son équipe, Joris est donc plus que satisfait du résultat. Autre motif de satisfaction pour lui, le fait d’avoir eu la possibilité de « découvrir des gens avec des parcours différents » dans une ambiance aussi créative que sympathique. « L’idée d’associer l’univers du jeu aux vikings est venue naturellement alors qu’on discutait tous ensemble durant les 48 h, raconte-t-il. C’est même vite devenu un délire entre nous, de rentrer dans le cliché de la mythologie nordique et de s’amuser avec les codes du viking qui boit de la bière dans un Walhalla en forme de donjon infini. » Qui sait ? Peut-être qu’en prenant part à la réalisation de The Infinite Viking, Joris a, sans le savoir, participé à créer ce qui sera « le jeu vidéo de demain » comme l’espère Marc Lavigne.

Venez essayer les jeux vidéo de Joris et Nicolas les 28 et 29 novembre à Lille !
Les 28 et 29 novembre prochain, le festival Zoo Machines s’ouvre au grand public lillois en posant ses jeux vidéo originaux au Musée d’Histoire Naturelle et à L’Hybride ! L’occasion de vivre des expériences vidéo ludiques uniques mais aussi de rencontrer leurs concepteurs !

e-artsup-lille_etudiants_infinite-viking_jeu_video_zoo-machines_festival_01.jpg


A propos de Game IN :
Née en 2009 et tournée vers la formation professionnelle, l’association Game IN (Game Industry North) regroupe des entreprises de la filière du jeu vidéo basées dans la région Nord Pas-de-Calais et dans l’Eurorégion. Son but est de structurer, animer, renforcer et favoriser le développement des acteurs régionaux proches du jeu vidéo (studios de développement, éditeurs, distributeurs, accessoiristes, écoles, prestataires de services spécialisés, etc.) tout en les mettant en relation avec d’autres acteurs extérieurs souhaitant participer à la dynamique de cet écosystème.