L’école de la passion créative

image en-tête blog

Découvrez l’e-Sport Truck, le Grand Projet de fin d’études de Yann Grégoire (promo 2019)


Vous connaissiez les food trucks, les fashion trucks ou encore les nail trucks ? Vous allez adorer l’e-Sport Truck, le concept imaginé par Yann Grégoire (promo 2019) et présenté lors de la dernière exposition des Grands Projets d’e-artsup. Son but ? Plonger monsieur et madame tout le monde dans une véritable expérience vidéoludique et sportive, le tout dans la bonne humeur !

 

Aux premiers abords, en passant rapidement devant ton projet lors de l’exposition des Grands Projets, on s’imaginait que tu appartenais à la filière Game Design de l’école…

Yann Grégoire : … et pourtant, ce n’est pas le cas ! En effet, je fais partie de la filière Digital Design & Communication. Mon but avec ce projet n’était donc pas de coder un jeu vidéo, mais d’en faire la promotion ou, pour être plus précis, de faire la promotion de l’e-sport ! Et pour cela, j’ai décidé de proposer aux visiteurs de l’exposition d’e-artsup de jouer à des jeux pratiqués aujourd’hui par beaucoup de personnes en compétitions.


Justement, pourquoi avoir voulu porter un projet autour de l’e-sport ?

C’est en écrivant mon mémoire que l’idée m’est venue. J’avais constaté que la génération X – autrement dit les personnes âgées de plus de 35 ans n’étant pas nées avec le digital – ne connaissait pas ou méconnaissait l’e-sport, un phénomène qui ne cesse de croître ces dernières années, générant des milliards de vues sur Internet et plusieurs centaines de millions de dollars de bénéfices à travers le monde. En France, malgré l’engouement grandissant auprès des jeunes, j’ai appris qu’une seule personne sur deux avait entendu parler de cette nouvelle discipline. Je voulais donc trouver un moyen efficace pour communiquer sur ce sport du futur auprès du public adulte et des personnes plus âgées, un profil trop souvent délaisse par les éditeurs de jeux vidéo et les organisateurs de compétitions. Il fallait imaginer un moyen de les toucher en sachant que ces gens-là n’avaient pas forcément le réflexe de s’y intéresser par eux-mêmes en se rendant aux événements ou sur les sites Internet dédiés. D’où le principe de l’e-Sport Truck : s’ils n’ont pas la possibilité ou l’idée d’aller vers la scène e-sportive, la scène e-sportive viendra à eux !



En quoi consiste ce fameux truck ?

Il s’agit d’un camion aménagé qui permettra d’une part aux gens de jouer et, d’autre part, aux personnes autour d’assister à la compétition via des écrans externes sur les côtés du véhicule. Ici, on souhaite clairement immerger les participants. L’e-Sport Truck peut ainsi totalement être envisagé pour des séminaires d’entreprises, des sessions de team building… Il n’y a rien de mieux qu’une petite partie pour renforcer les liens, se défouler et passer un moment convivial !

L’une des composantes de l’e-sport, c’est aussi l’ambiance justement, animée en premier lieux grâce aux commentateurs. Tu avais pensé à cela lors de l’exposition, n’est-ce pas ?

Tout à fait ! Les commentaires en direct, c’est l’un des points forts de l’e-sport : comme pour un match de foot retransmis à la télé, ils participent à faire de l’événement un véritable spectacle, transmettent des émotions, des frissons… Lors de chaque compétition, des commentateurs professionnels contribuent à rendre les rencontres encore plus palpitantes. Quand l’e-Sport Truck sera un véritable camion, il embarquera avec lui à chaque fois deux commentateurs pour décrire ce qu’il se passe lors des rencontres. Mais pour l’exposition, j’ai choisi de fonctionner différemment en enregistrant au-préalable moi-même de nombreux commentaires, souvent drôles, que je diffusais en direct selon les actions des joueurs présents sur mon stand !

Verra-t-on bientôt l’e-Sport Truck sur les routes de France ?

Il y a des chances ! Actuellement, je travaille au sein d’une entreprise d’acculturation digitale et mon patron m’encourage justement à porter le projet pour l’emmener encore plus loin. Et même si je dois aussi me concentrer sur la fin de mes études, j’espère trouver du temps pour continuer à développer le concept car j’y crois vraiment et sais que je ne suis pas le seul !