L’école de la passion créative

image en-tête blog

L’Irlande vue par Marie Jaylé (e-artsup promo 2021)

 


Dans le cadre du parcours international inauguré en 2019 par e-artsup pour ses 3es années, Marie Jaylé (promo 2021) s’est envolée pour l’Irlande afin d’étudier à la Dublin Business School de janvier à avril. Une expérience enrichissante sur laquelle revient l’étudiante.

 

Avant de partir, tu as eu le choix entre plusieurs destinations, non ?

Marie : Oui. Au sein de l’école, on a commencé par réaliser un TOEIC d’entraînement pour évaluer notre niveau d’anglais, le résultat servant à définir la formule de notre futur séjour à l’étranger. Les étudiants du niveau 1 vont suivre des cours d’anglais pour mieux maîtriser la langue. Ceux du niveau 2 ont accès à des cours en anglais de différentes matières. Enfin, les étudiants du niveau 3, quasiment bilingues, participent aux mêmes cours que les étudiants locaux de l’université choisie. Une fois cet examen passé, on pouvait alors choisir notre destination parmi les cinq villes possibles : Dublin, Londres, Nottingham, Los Angeles et New York. Pour ma part, j’ai préféré opter pour l’Irlande, un pays que je ne connaissais pas et qui n’était pas très loin de la France.

 

Était-ce ton premier grand séjour à l’étranger ?

J’étais déjà partie une à deux semaines ailleurs, mais c’était généralement en famille. J’ai aussi passé un mois au Portugal, pour voir mes amis. Là, même si je me suis rendue en Irlande avec d’autres étudiants d’e-artsup, c’était vraiment mon premier long voyage… mon premier toute seule !



Comment t’étais-tu préparée en amont ?

J’avais préféré loger dans une résidence en collocation plutôt que de vivre dans une famille d’accueil sur place – même si c’est bien pour améliorer son anglais. Comme je ne vis déjà plus avec ma mère, je sais déjà ce que cela fait de vivre seule et de trimbaler ses affaires partout. De ce côté-là, je n’étais donc pas dépaysée ! Après, pour la vie sur place, j’ai évidemment acheté quelques guides pour définir les lieux à visiter absolument, comme le château de Dublin, la librairie du Trinity College ou encore le Guinness Storehouse. J’avais aussi repéré des petites villes aux alentours… même si la plupart de nos roadtrips se sont décidés finalement sur place au feeling, entre amis et au fil des rencontres. L’avantage quand on vit à Dublin, c’est de pouvoir justement aller facilement visiter les environs en métro, et notamment les multiples presque-îles autour de la ville, pour faire de belles randonnées en bord de mer ou simplement se balader dans l’immense Phoenix Park où l’on trouve même des cerfs ! Par contre, c’est quasiment impossible de trouver une terrasse là-bas : quand les beaux jours sont arrivés, cela m’a manqué !

 

Qu’est-ce qui t’a particulièrement marquée à Dublin ?

Le fait que les Irlandais roulent à gauche et surtout la tranquillité ! Venant de Paris, c’est quelque chose qui m’a vraiment frappée : je ne me suis jamais sentie en insécurité là-bas durant mon séjour. Tout le monde y est très respectueux, y compris la nuit. C’est très agréable.



Qu’as-tu pensé des cours de la Dublin Business School ?

Ils étaient très intéressants car nouveaux pour moi ! Je n’avais jamais eu de cours « business » auparavant et, après avoir été un peu impressionnée les premiers jours, j’y ai ensuite pris goût d’autant qu’ils étaient très bien amenés par les professeurs. Cela me permet aujourd’hui d’avoir une corde de plus à mon arc en tant que graphiste. Maintenant, moi qui savais faire des logos et des chartes graphiques, je suis désormais au point sur les analyses de marché et sur les plans financiers de création d’entreprise ! Cela pourra m’être utile si un jour je souhaite créer ma propre société. J’ai aussi énormément apprécié le fait de pouvoir suivre des cours sur la culture et l’histoire du pays. D’ailleurs, j’ai adoré cette facette de l’Irlande : c’est un pays un peu rural, un peu brut et nature, mais chargé d’histoire et qui respire la joie. Un bon exemple, c’est le Brexit : malgré le fait qu’ils en parlent chaque jour, l’ambiance n’est jamais pesante.

 

As-tu pu échanger avec les autres étudiants ?

Oui ! Le campus de l’école est un peu « à l’américaine » : nous avions une grande salle commune pour mettre de la musique, faire du billard ou jouer au ping-pong. C’était très pratique pour discuter avec les autres.

 

Enfin, as-tu un conseil pour les futurs étudiants de 3e année intéressés par l’Irlande ?

Qu’ils n’hésitent surtout pas à y aller ! Certes, Dublin est moins « populaire » que des villes comme Londres ou New York, mais son histoire et sa culture gagnent vraiment à être découvertes. En France, on connaît mal l’Irlande et ce serait dommage de ne pas profiter de ce séjour pour changer ça !


parcours_internationaux_e-artsup_dublin_londres_nottingham_new-york_los-angeles_2019_etudiants_decouverte_semestre_02.gif