L’école de la passion créative

image en-tête blog

Baptiste Fauchille (e-artsup promo 2016), lauréat du concours Red Bull Illume 2019 !

Plus grande compétition internationale dédiée à la photographie d’action et de sport, le concours Red Bull Illume Image Quest a récompensé un Ancien d’e-artsup lors de son édition 2019 ! Lauréat de la catégorie Best of Instagram by SanDisk pour un splendide cliché de BMX aussi minimaliste qu’aérien, Baptiste Fauchille (promo 2016) revient sur son parcours professionnel et raconte les coulisses de cette photo primée.

© Baptiste Fauchille

La photo gagnante © Baptiste Fauchille

Quel est ton parcours depuis la fin de ton cursus ?

Baptiste Fauchille : Juste après l’obtention de mon diplôme, j’ai connu une première expérience en CDI, mais j’ai décidé d’arrêter au bout de quatre mois car je ne faisais pas assez de Motion Design à mon goût. J’ai alors choisi de devenir freelance pour m’orienter à la fois sur du Motion Design et de la prise de vue, c’est-à-dire le tournage, la captation, le montage, etc. Je suis donc motion designer et vidéaste à mon compte depuis trois ans maintenant.

 

Quels projets menés en tant que freelance te rendent particulièrement fier ?

Ayant fait beaucoup de BMX quand j’étais jeune, j’ai longtemps espéré pouvoir travailler avec Red Bull. Comme il était difficile de trouver un moyen d’approcher la marque directement, j’ai emprunté un autre chemin en contactant des agences avec qui j’ai pu collaborer sur un ou plusieurs projets et qui, aujourd’hui, me permettent justement de travailler pour Red Bull sur de beaux projets. Je suis notamment assez fier d’être parti aux États-Unis en 2018 pour suivre la team Peugeot Sport lors de l’étape de rallye WRX organisée à Austin au Texas, en compagnie de Sébastien Loeb ainsi que Kévin et Timmy Hansen. J’ai aussi pu aller en Estonie, pour couvrir la Simple Session, soit l’un des plus gros événements de sports extrêmes d’Europe… Bref, plein de beaux projets qui m’ont permis de voyager ! À côté de cela, je suis aussi très content de pouvoir travailler en direct avec des entreprises comme Accor, Lacoste, la MAIF ou encore la Française des Jeux.

Quels sont les secrets pour être un bon motion designer/vidéaste freelance ?

Pour réussir en tant que freelance, il faut avant tout beaucoup de rigueur : si l’on n’est pas capable de se lever le matin sans avoir de patron derrière soi, cela ne sert à rien de se lancer là-dedans ! Il faut aussi savoir faire énormément preuve de réactivité : quand un client appelle et fait un retour par rapport au projet, on doit être disponible. Bref, il faut être professionnel… et humain !

 

Parlons maintenant de ta photo récompensée. Quel est le contexte de cette dernière ?

Tout a commencé quand un ami sur Instagram m’a parlé de VodK, un YouTuber français très connu qui cherchait un vidéaste pour un projet. VodK souhaitait lancer sa marque de vêtements axée sur le BMX – Unicorn – We Are Legends – et ainsi organiser un road trip -tournage d’une semaine pour la promouvoir. Il n’y avait pas forcément de budget, mais le projet m’intéressait : j’ai alors pris contact avec lui et posé une semaine de vacances pour l’accompagner avec un photographe et des riders professionnels. Nous avons voyagé dans les Alpes, en Savoie et Haute-Savoie, etc. Puis, un jour, nous sommes passés par Fillinges où se trouve ce skate-park. J’ai très vite souhaité faire une photo de ce spot avec mon drone.

© Baptiste Fauchille

Baptiste et son trophée © Baptiste Fauchille

Qui est le rider immortalisé en plein saut ?

Il s’agit d’Alex Bibollet, qui fait désormais partie de la team Unicorn.

 

Combien d’essais ont été nécessaires pour réaliser le cliché ?

En fait, c’est allé assez vite. J’avais en tête une position particulière du rider dans les airs par rapport au soleil pour faire apparaître son ombre. Finalement, après deux ou trois essais, l’affaire était pliée !

 

Une fois la photo réalisée, tu t’es dit qu’il fallait en faire quelque-chose ?

Pas tout de suite ! En effet, cette photo a été prise en 2017 et je ne l’avais pas du tout faite à l’époque dans l’optique de participer à un concours, mais plutôt pour mon propre plaisir et mon compte Instagram. J’ai commencé à y penser uniquement quand le concours Best of Instagram by SanDisk s’est lancé en début d’année 2019 : comme les photos éligibles devaient avoir moins de trois ans, celle-ci faisait partie des photos que j’étais susceptible de soumettre. Une amie m’a suggéré de la sélectionner plutôt qu’une autre et j’ai bien fait de suivre son conseil !

© Baptiste Fauchille

© Baptiste Fauchille

Qu’est-ce qui, selon toi, fait la force de cette photo ?

Je pense vraiment que c’est sa « propreté » un peu « maniaque ». Le bowl était assez propre – ce qui est plutôt rare dans un skate-park – et il n’y avait pas de tag ni de fissure au niveau du béton. Très peu de saleté ou de poussière et pas débris de verre non plus. Et pour que ce soit encore plus immaculé, j’ai aussi rajouté du gravier et des cailloux sur les zones où se trouvaient de la terre et de l’herbe. Ensuite, il a fallu juste un peu de recadrage pour que tout soit impeccable. Elle n’a nécessité quasiment aucune retouche.

 

D’où ta première victoire en mars dernier lors d’une première étape du Best of Instagram by SanDisk.

Ce n’était pas vraiment une victoire, dans le sens où ma photo avait été simplement élue « Photo du mois de mars », ce qui était déjà incroyable. Cela m’a ouvert les portes de la finale du concours Red Bull Illume aux côtés des  photographes sélectionnés en février, avril, mai et juin dans la catégorie. Sur le coup, cela n’a pas changé grand-chose pour moi. Je m’étais juste rendu chez Red Bull France pour les remercier de leur soutien et d’avoir partagé la photo sur leur propre compte Instagram.

 

Comment s’est déroulée cette fameuse finale ?

Le concours Red Bull Illume demandait à une cinquantaine de juges de voter pour leur photo favorite dans chacune des onze catégories. Les résultats ont été annoncé lors d’un grand événement organisé au Lumen Museum, dans les Alpes italiennes, qui proposait aussi trois jours de rencontres, de conférences et de workshops en présence de tous les finalistes et de précédents lauréats. Ainsi, si ma victoire m’a permis de gagner de nouveaux followers et de recevoir pas mal de notifications sur Instagram, elle m’a surtout donné l’occasion de voir des photos incroyables et d’échanger avec des photographes du monde entier dont certains que je suivais déjà en ligne.  En plus de ça, j’ai également pu remporter un certain nombre de lots remis par les partenaires de la compétition, comme un appareil photo Sony a7 III, un objectif 24-105mm F4 Sony, une paire de gants Cooph pour pratiquer la photo en situation extrême ou encore une batterie externe à panneau solaire Sunnybag. Des prix plutôt sympa !

© Baptiste Fauchille

Baptiste sur le site du Lumem Museum © Baptiste Fauchille

© Baptiste Fauchille

© Baptiste Fauchille

Pourquoi le sport est un si bon sujet de photographie à tes yeux ?

Question compliquée ! En fait, ce que j’aime dans la pratique du BMX et des sports extrêmes en général, c’est l’adrénaline. Du coup, ce qui me plaît dans la photographie de sport, c’est le défi que représente le fait de réussir à retranscrire cette adrénaline.

 

Est-ce que cette expérience t’a donné envie de faire encore davantage de photographie ?

Je ne souhaite pas forcément participer à d’autres concours dans l’immédiat, mais je pense à développer davantage la photo dans mon activité, c’est certain. Je compte même ralentir un peu certains projets assez classiques pour me concentrer sur la créativité autour de la photo.

 

Un dernier mot à ajouter ?

Je tiens à remercier tous ceux qui ont voté et partagé ma photo sur Instagram dans un premier temps car, sans eux, je n’aurais pas été sélectionné parmi 12 000 autres photos pour participer à la finale !

 

Suivez le travail et les nouvelles aventures de Baptiste Fauchille sur son site Internet et Instagram

© Baptiste Fauchille