logo e-artsup

Certifications

Qualiopi, la marque garantie qualité de l’État français

L’école e-artsup a reçu en 2021 la certification Qualiopi délivrée pour ses actions de formation, actions permettant de valider les acquis de l’expérience et actions de formation par l’apprentissage.

Cette garantie de qualité atteste de la conformité au Référentiel national de qualité des procédures mises en place par e-artsup pour permettre une plus grande lisibilité de son offre de formation auprès des apprenants et des entreprises.

Qu’est-ce que la certification Qualiopi ?

La marque Qualiopi déposée par l’État français en octobre 2019, vise à attester de la qualité du processus mis en œuvre par les prestataires d’actions concourant au développement des compétences (les PAC) sur la base du Référentiel national de qualité.

Cette marque est délivrée par des organismes certificateurs accrédités ou autorisés par le Comité français d’accréditation (Cofrac) sur la base du Référentiel national qualité.

La loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel

La loi n° 2018-771 du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel prévoit dans son article 6 une obligation de certification, par un organisme tiers, des organismes réalisant des actions concourant au développement des compétences sur la base d’un référentiel national unique, s’ils veulent bénéficier de fonds publics ou mutualisés (financement par un opérateur de compétences, par la commission mentionnée à l’article L. 6323-17-6, par l’État, par les régions, par la Caisse des dépôts et consignations, par Pôle emploi ou par l’Agefiph).

Les 7 critères qualité

Le Référentiel national qualité est organisé autour de 7 critères qualité, regroupant au total 32 indicateurs que l’organisme de formation prétendant à la certification Qualiopi, doit mettre en œuvre en fonction de la catégorie d’action concernée (action de formation, bilan de compétence, VAE, formation par apprentissage).

1. Conditions d’information du public sur les prestations proposées, les délais pour y accéder et les résultats obtenus.
2. Identification précise des objectifs des prestations proposées et l’adaptation de ces prestations aux publics bénéficiaires, lors de la conception des prestations.
3. Adaptation aux publics bénéficiaires des prestations et des modalités d’accueil, d’accompagnement, de suivi et d’évaluation mises en œuvre.
4. Adéquation des moyens pédagogiques, techniques et d’encadrement aux prestations mises en œuvre.
5. Qualification et développement des connaissances et compétences des personnels chargés de mettre en œuvre les prestations.
6. Inscription et investissement du prestataire dans son environnement professionnel.
7. Recueil et prise en compte des appréciations et des réclamations formulées par les parties prenantes aux prestations délivrées.


Les certifications professionnelles enregistrées au RNCP

Les titres délivrés par e-artsup sont actuellement en cours d’instruction et de renouvellement auprès de France Compétences en vue de leur inscription au Répertoire National des Certifications Professionnelles de France Compétences. Ces titres certifient les compétences professionnelles des étudiants dans leur spécialité.

Certification à venir – en instruction : Titre de Responsable de la création et de la production graphique et visuelle de niveau 6

Présentation du cadre général des métiers visés :

Le responsable de la création et de la production graphique et visuelle traduit la stratégie et la volonté de son client ou de son employeur dans le cadre de la mise en œuvre d’un projet de création par une expression créative à l’aide d’outils graphiques, numériques, sonores et audiovisuels. Il est responsable de la conception d’un projet de création visuelle et audiovisuel et de sa mise en œuvre sous des formes diverses : imprimés, films, sites Internet, applications, jeux ou tout autre support de diffusion.

Principales activités professionnelles :

  • Écouter le besoin et comprendre la problématique ;
  • Élaborer un concept créatif pertinent et proposer un projet cohérent pour répondre aux besoins et la problématique en expliquant et défendant le concept créatif ;
  • Réaliser le projet seul ou en équipe ;
  • Mesurer avec le commanditaire, l’impact de la création réalisée et diffusée auprès du public visé pour évaluer les effets du projet réalisé et l’améliorer.

Les principaux débouchés :

Graphiste designer, UI designer, Motion designer 2D, Infographiste 3D, Animateur pour le cinéma d’animation, Game Artist.

Cadres d’exercice les plus fréquents :

  • Les agences de conseil en communication,
  • les agences de publicité,
  • les studios de création en cinéma d’animation et dans le secteur des jeux-vidéo,
  • l’industrie des jeux (application de jeu sur smartphone, jeux en ligne, jeux vidéo, escape game, etc. de toutes tailles),
  • les agences de motion design,
  • les start-up,
  • le web et le numérique,
  • les services communication des entreprises industrielles et commerciales, des
  • associations et des institutions.

Code NSF :

320v : Spécialités plurivalentes de la communication : production à caractère artistique.

Taux d’insertion dans les métiers visés :

  • Taux d’insertion global à 6 mois : 75 à 80% chaque année.
  • Taux d’insertion dans les activités à 9 mois hors recherche d’emploi : environ 85 à 90%.
  • Taux d’insertion global à 3 ans dans les activités visés : 95%.

Accessibilité et handicap :

Nos campus sont accessibles aux personnes en situation de handicap (rampes escaliers, ascenseurs…).

Sensibilisation : les étudiants sont sensibilisés à accueillir et à collaborer avec les personnes en situation de handicap tout en tenant compte des conséquences sur l’environnement de travail lié à leur handicap. Ainsi, ils peuvent appréhender les différentes formes de handicap et leurs particularités et maîtriser les principes de la communication et les fondamentaux de l’accueil adaptés aux personnes en situation de handicap.

Adaptation du parcours : un candidat en situation de handicap bénéficie d’aménagements pour passer l’évaluation (tiers-temps supplémentaire, présence d’un assistant, dispositif de communication adapté, mise à disposition d’un équipement adapté ou utilisation, par le candidat, de son équipement personnel …). 

Un référent handicap par campus : le référent handicap en lien avec l’apprenant, est chargé de la mise en place des conditions matérielles adaptées au bon déroulement de l’évaluation. Chaque campus d’e-artsup a une personne référente handicap. Pour la contacter, nous vous invitons à adresser un e-mail à [email protected] en précisant le campus qui vous intéresse.

Prérequis d’admission (hors VAE) :

En 1e année : l’admissibilité se fait sur dossier avec épreuve et entretien à l’école. Elle est accessible à tous les futurs bacheliers, quelle que soit leur section, sous condition de succès aux épreuves d’admission et de réussite au Baccalauréat.

En admission parallèle en 2e ou 3e année : pour les étudiants possédant un cursus Bac +1, +2, +3 ou +4 et une bonne pratique graphique et numérique, le niveau d’intégration dans le cursus sera envisagé sur dossier, examen et entretien.

Niveau d’entrée : bachelier sans expérience

  • niveau d’intégration dans la formation : en 1e année et après entretien et tests
  • type de parcours : admission classique après entretien et tests
  • validation des blocs : les blocs de compétences sont acquis en cas de réussite à la certification ; dans le cas contraire, les blocs de compétences validés sont attribués ; possibilité de repasser les blocs pendant toute la durée de validité de la certification.

Niveau d’entrée : Bac + 1 à Bac +2

  • niveau d’intégration dans la formation : en 2e ou 3e année selon selon le niveau d’entrée et après entretien et présentation du portfolio
  • type de parcours : parcours adapté en cas de connaissances ou compétences à l’entrée manquantes (individualisation)
  • validation des blocs : les blocs de compétences sont acquis en cas de réussite à la certification ; dans le cas contraire, les blocs de compétences validés sont attribués ; possibilité de repasser les blocs pendant toute la durée de validité de la certification.

Niveau d’entrée : formation continue

  • niveau d’intégration dans la formation : en fonction des compétences déjà acquises et après entretien
  • type de parcours : parcours adapté en cas de compétences déjà acquises (individualisation)
  • validation des blocs : les blocs de compétences sont acquis en cas de réussite à la certification ; dans le cas contraire, les blocs de compétences validés sont attribués ; possibilité de repasser les blocs pendant toute la durée de validité de la certification.

Activités visées et compétences :

1. Réalisation d’une veille adaptée à son secteur d’activité de la production visuelle et audiovisuelle numériques prenant en compte les besoins du commanditaire

  • Analyser le besoin du commanditaire, rechercher et qualifier les informations
  • Identifier les dynamiques sociales et culturelles
  • S’informer sur les innovations technologiques et les outils de production
  • Réaliser des synthèses mettant en perspective l’ensemble des éléments.

2. Réalisation d’un dossier de production avec le cahier des charges qui élabore le concept créatif, identifie ses conditions de mise en œuvre et les premiers éléments de production

  • Élaborer un concept créatif
  • Identifier les conditions de mise en œuvre
  • Concevoir et réaliser des prototypes de production créatifs ad hoc selon l’environnement dans lequel va se déployer le projet
  • Présenter au commanditaire les prototypes à partir de réalisations matérialisées en soumettant un rétroplanning et un budget.

3.  Réalisation du projet créatif retenu par le commanditaire dans le cadre d’une production graphique et visuelle

  • Préparer la production créative au sein d’une équipe en respectant le planning, les différentes phases de réalisation, le budget et l’ensemble des éléments du cahier des charges
  • Réaliser la production visuelle à partir des logiciels de production professionnels en appliquant chacune des étapes de production afin de la décliner sur les supports adéquats.

4. Déploiement d’un processus d’amélioration de la forme et des contenus des productions créatives en design graphique, animation ou jeu vidéo

  • Recenser les points d’amélioration possibles
  • Proposer des évolutions du projet en tenant compte des premiers résultats du déploiement pour améliorer la réalisation produite.

Modalités d’évaluation :

Le processus d’évaluation de l’école se décline en deux phases qui respectent les modalités et critères d’évaluation qui figurent au référentiel du titre.

  1. Les évaluations formatives

Elles se déroulent tout au long du parcours et impliquent les intervenants de la formation. Les évaluations formatives s’appuient sur les travaux demandés aux apprenants : mises en situations professionnelles réelles ou fictives, études de cas, projets créatifs, stages… Les évaluations formatives portent à la fois sur les connaissances et les compétences acquises.

Les connaissances du candidat sont évaluées tout au long du parcours de formation et différentes mises en situation permettent de se prononcer sur l’évolution de ses compétences. Les enseignants ainsi que les professionnels impliqués sont responsables de ces évaluations et se prononcent sur le niveau atteint par chaque candidat.

2. Les évaluations certificatives

L’évaluation certificative est menée par un jury de professionnels compétents dans les métiers visés par le titre et dont les membres n’ont pas participé à la formation ni à l’évaluation formative. Seul ce jury est à même de certifier les compétences acquises par chacun des candidats à la certification.

Les résultats aux évaluations formatives alimentent le portfolio de chacun des candidats. Celui-ci est remis en amont du jury de certification à chacun de ses membres.

Règles de constitution et composition du jury de certification hors VAE

Nombre et profils de personnes composant le jury : le jury certificatif est composé de 6 membres dont 4 nommés par le directeur de l’école soit :

–       quatre professionnels en activité n’enseignant pas au sein de l’école (dont deux salariés ou prestataires et deux directeurs ou cadres),

–       le directeur général de l’école ou son représentant,

–       le directeur pédagogique du titre. 

Quatre modalités d’évaluations certificatives figurent au référentiel :

•       un rapport d’activité professionnel

•       une production individuelle et son dossier de production

•       une production de groupe et son dossier de production

•       le portfolio de travaux

La formation se déroulant sur plusieurs campus répartis sur toute la France, les évaluations des travaux des apprenants sont organisées sur chacun des sites. L’organisation est placée sous la responsabilité du responsable de l’organisation du jury et des évaluations certificatives en lien avec les personnes en charge des évaluations sur chacun des sites. 


L’obtention d’une certification professionnelle par voie de VAE

La possibilité de faire reconnaître son expérience dans les métiers de la création par une certification diplômante par un titre e-artsup permet à chacun d’optimiser la mise en œuvre de son projet professionnel. La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) permet de valider des compétences acquises dans le cadre d’une activité professionnelle salariée, non salariée ou bénévole et se donne pour but d’évaluer à la fois le savoir, le savoir-être et le savoir-faire du candidat, sans suivre formation.

Pourquoi faire une VAE ?

  • Obtenir une certification professionnelle sans suivre de formation
  • Harmoniser son niveau de qualification avec ses compétences professionnelles
  • Renforcer son employabilité et mieux se positionner sur le marché (responsabilités, carrière, salaire)

Qui peut faire une VAE ?

Toute personne, quels que soient son âge, sa nationalité, son statut et son niveau de formation, qui justifie d’au moins 1 an d’expérience en rapport direct avec la certification visée, peut prétendre valider et transformer les acquis développés dans des expériences en un diplôme.

Comment financer sa VAE ?

Les modes de financement sont fonction du statut du candidat (salarié, fonctionnaire, profession libérale, demandeur d’emploi…).

Pour quelles certifications ?

Les Titres d’e-artsup inscrits au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) et accessibles par la VAE.

Les étapes de la VAE

1 – Informations sur la VAE
• Se renseigner sur la démarche VAE sur le site du gouvernement.
• Se renseigner sur les financements possibles.
• Identifier la certification visée sur le site de France Compétences.

2 – Recevabilité
• Vérifier la recevabilité de la demande de VAE.
• Finaliser son livret 1 (cerfa12818
• Obtenir auprès de l’école un avis sur la faisabilité de sa VAE compte tenu de son projet
• Contractualiser avec l’École.

3 – Accompagnement (optionnel)
• Élaborer les preuves des expériences acquises.
• Rédiger son dossier VAE (livret 2).
• Se préparer à l’entretien avec le jury VAE.

4 – Jury VAE
• Exposer sa demande de VAE et convaincre le jury des qualités de son expérience.
• Répondre aux interrogations des membres du jury.

5 – Décision du jury VAE
• VAE totale : si le candidat remplit toutes les conditions requises, le jury de V.A.E. décide alors de l’attribution de la totalité de la certification.
• VAE partielle : en cas de validation partielle, le jury précise les compétences acquises et la nature des connaissances et aptitudes devant faire l’objet d’un contrôle complémentaire.

Les tarifs de la VAE

• Accueil et informations sur la VAE : gratuit.
• Étude de la recevabilité : gratuit.
• Contractualisation à la VAE :
> Sans accompagnement : 600€
> Avec accompagnement : 1 800€
• Organisation du jury VAE : 1 200€